Tite-Kiwi, blonde mais pas trop !!!

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 7 mai 2014

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates


Je poursuis mes lectures "après tout le monde".
J'avais beaucoup entendu parler de ce livre à sa sortie et j'étais plutôt curieuse de le lire.


Résumé:
Janvier 1946.Tandis que Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale, Juliet Ashton, jeune écrivain, compte ses admirateurs par milliers. Parmi eux, un certain Dawsey, habitant de l'île de Guernesey, qui évoque au hasard de son courrier l'existence d'un club de lecture au nom étrange : « Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates »… Passionnée par le destin de cette île coupée du monde, Juliet entame une correspondance intime avec les membres de cette communauté. Et découvre les moyens fantaisistes grâce auxquels ces amis bibliophiles ont résisté à l'invasion et à la tragédie. Jusqu'au jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey. Pour Juliet, la page d'un nouveau roman vient de s'ouvrir, peut-être aussi celle d'une nouvelle vie…


Il est plutôt rare que je lise des romans épistolaires mais j'avoue que j'ai bien aimé le genre. J'ai enchaîné lettre après lettre à une vitesse phénoménale. J'ai eu l'impression de lire ce livre encore plus vite que d'habitude.
Ce roman est très bien écrit, et on s'attache vite aux personnages et à leurs traits de caractère.
Les lettres sont pleines d'humour, malgré l'époque plutôt difficile ( la fin de la Seconde Guerre Mondiale).


En tout cas je vous le conseille vivement. Ce livre est très bien écrit et se lit à toute vitesse !!


samedi, 3 mai 2014

Cookies


Je viens de me rendre compte que, depuis l'ouverture de ce blog, il y a de ça quelques années, je ne vous ai pas encore partagé de recettes de cookies.

Comme je viens d'en faire une fournée pour les collègues demain (il faut bien que l'on se réconforte de travailler un dimanche !!), je me suis dit que j'allais vous en faire profiter. On ne sait jamais, c'est tellement vite préparer que vous allez peut-être vous laisser tenter pour le goûter de ce dimanche.


Ingrédients:
115g de beurre, 200g de sucre cassonade, 3c. à soupe de sucre en poudre, 1 œuf, 2c. à café d'extrait de vanille, 220g de farine, 2c. à café de levure chimique, 50g de pépites de chocolat (ou plus, selon votre gourmandise!!)


Préchauffez le four à 150ºC.
Dans un saladier, mettre 115g de beurre ramolli, le sucre cassonade et le sucre blanc en poudre. Mélangez jusqu’à obtenir un résultat homogène.
Ajoutez l'œuf et l'extrait de vanille. Mélangez. Ajoutez la farine et la levure chimique. Bien mélangez.
Versez les morceaux ou pépites de chocolat en essayant de les mélanger du mieux possible.
Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, faire des petits tas de pâte, que l'on sépare d'environ 3cm.
Enfournez à 180ºC pendant 20 minutes.
Ne pas trop cuire les cookies car ils durcissent en refroidissant.




IMG_0872.JPGIMG_0874.JPG





IMG_0878.JPG


Ce n'est pas la seule recette de cookie que j'utilise, mais c'est une de celles que j'utilise le plus. Vous pouvez bien sûr mettre toutes sortes de chocolats, rajouter des cacahuètes, des MnM's... Faites comme bon vous semble !!
Et pour info, si vous souhaitez goûter des cookies comme ceux vendus dans les Subway, c'est par ici.

mardi, 15 avril 2014

La couleur des sentiments


Plusieurs mois années après tout le monde, j'ai enfin pu lire La couleur des sentiments.

Ce sont les livres que j'ai emprunté à la bibliothèque lors de ma première visite.

Ce roman a été publié en 2009 et a ensuite été adapté au cinéma deux ans plus tard.

L'histoire est basée sur la ségrégation raciale aux États-Unis dans les années 60. Le roman est découpé en chapitres où 3 narratrices racontent leur quotidien.
Une blanche et deux bonnes noires, qui vont s'unir pour écrire un livre relatant la condition des bonnes noires au service des blanches.

J'ai dévoré le livre en quelques jours à peine !! Je l'ai trouvé très bien écrit et l'histoire est très intéressante. Quand je lis ou vois des choses sur la ségrégation raciale, j'ai toujours un peu de mal à réaliser que tout ceci s'est réellement passé tellement les comportements et croyances semblent aberrants.


Au moment où je terminais le roman, France 2 diffusait le film. Hop, ni une ni deux, je l'ai enregistré.
Je préfère toujours lire les livres avant de voir les adaptations cinématographiques car en général les livres sont plus riches.

J'ai trouvé le film assez bien fait mais je préfère de loin le livre qui est tout de même beaucoup plus riche. En effet, le film fait l'impasse sur plein de choses (mais c'est normal en même temps, sinon ce serait trop long) et a également adapté certains passages qui n'étaient pas du tout relatés comme cela dans le livre.
En effet, dans le film, la fille de Constantine est noire, alors que dans le livre elle est blanche. Je trouve que ce passage dans le livre explique bien plus le scandale de l'arrivée de la fille et pourquoi Constantine a été renvoyée. Je trouve la version du film trop édulcorée.
De plus, on ne ressent pas vraiment dans le film la tension des protagonistes et la peur d'être découvertes, qui sont tout de même omniprésentes dans le livre.


En bref, un très bon livre que je recommande chaudement et un film bien fait, mais qui reste trop "gentillet" et pas assez fidèle au roman.


Et vous, vous l'avez lu ? Vu ? Qu'en avez-vous pensé ?

mercredi, 26 mars 2014

J'ai osé


Après des semaines à hésiter...

Après des semaines à ne pas oser...

Après des semaines à remettre au lendemain...


J'ai enfin franchi le pas.


Je me suis abonnée à la bibliothèque !!!!

En 5 minutes, j'avais ma carte d'abonnement entre les mains et il ne me restait plus qu'à faire mon choix. Ce qui est en fait le plus difficile me connaissant !!

L'abonnement aux bibliothèques municipales de Lyon donne accès à toutes les bibliothèques, ainsi qu'à des magazines consultables en ligne (vraiment sympa comme système).

Je suis allée à la Médiathèque du Bachut qui est très bien agencée, claire, lumineuse et qui semble idéale pour passer un moment avec ses fauteuils qui ont l'air ultra-confortables et ses postes informatiques.

Pour cette fois, je ne me suis pas attardée outre mesure mais ça m'a fait du bien de me retrouver à nouveau dans une bibliothèque, ça faisait longtemps que je n'y étais pas allée mais je dois dire que c'est vraiment un lieu où je me sens bien.
Le calme et le silence feutré des lieux est apaisant je trouve.


Bon, le bibliothécaire m'a annoncé dès le début que la médiathèque va fermer mi-avril pendant 4 mois pour effectuer des travaux (ils veulent automatiser les retours d'emprunts, alors qu'à l'heure actuelle seuls les prêts sont automatisés).

Vous croyez que c'est un signe ??


(Heureusement, je pourrai aller dans une autre bibliothèque municipale. Ouf, j'ai eu chaud !!)


mardi, 25 février 2014

10 ans de gourmandise


Au début du mois, nous fêtions notre anniversaire. Souhaitant renouer avec notre tradition, nous voulions fêter cela au restaurant.
Nous devions initialement aller dans l'une des brasseries de Bocuse (notre objectif étant de toutes les faire) mais Chéri en a décidé autrement, et m'a fait la surprise de m'emmener à l'Auberge de Collonges au Mont-d'Or, LE restaurant de Paul Bocuse.



bocuse.jpg



Autant dire que j'ai été TRÈS surprise et RAVIE, puisque c'était notre rêve de se faire ce restaurant pour nos 10 ans. Nous avions décidé de repousser un peu cette folie, mais Chéri avait tout planifié en secret et c'était vraiment une très belle surprise.

Passée l'angoisse des premières minutes où je n'arrêtais pas de dire en boucle que je n'étais pas assez bien habillée pour l'endroit, nous voici arrivant devant le restaurant.

Autant vous dire qu'avec sa façade toute colorée, je ne pouvais qu'aimer.

C'était la première fois que j'allais dans ce genre de restaurant et j'avoue que j'étais plutôt impressionnée: groom à l'entrée, cadre somptueux, personnel aux petits soins, vestiaire pour laisser nos vestes...

Une fois arrivés à notre table, je me suis totalement détendue en voyant que les autres clients n'étaient pas forcément mieux habillés que moi. Et, surtout, la discrétion et la gentillesse du personnel font que l'on se sent vite à l'aise.

Au niveau du repas, nous nous sommes vraiment régalés. Tous les plats sont délicieux et tout de même assez copieux.
Alors, au menu:
- gougère à l'apéritif
- mise en bouche avec un velouté de chou-fleur, tout simplement DIVIN
- dodine de canard et foie gras
- soupe Valéry Giscard d'Estaing à la truffe noire, je n'avais jamais goûté de truffe, mais c'était vraiment excellent, bien qu'habituellement je ne sois pas fan des champignons. Je crois que j'ai des goûts de luxe en fait !! ;-)
- poulet à la crème aux morilles accompagné d'épinards et de riz, un vrai régal
- plateau de fromages avec un choix gigantesque
- chariot de desserts, tellement rempli et appétissant que l'on a envie de tout tester. Heureusement, nous n'avions plus très faim, car autrement je crois que j'aurai vraiment eu du mal à me décider
- crêpe à l'orange et "petit" plateau de mignardises, qui devait bien comporter une vingtaine de mignardises, que nous n'avons malheureusement pas pu toutes goûter, à cause d'un estomac plein à craquer.


Tout était vraiment excellent: le décor, les plats, le personnel... Et nous avons même eu le droit à la visite de Mme Bocuse, avec un petit pincement au cœur à l'idée que nous aurions pu rencontrer le GRAND Paul Bocuse, s'il n'avait pas eu ses soucis de santé.


Je vous laisse avec quelques photos, toutes tirées du site de Paul Bocuse.


bocuse1.jpg




bocuse2.jpg




bocuse4.jpg




Une parenthèse enchantée, un moment inoubliable, pour fêter l'anniversaire de rencontre de deux grands gourmands et passionnés de bonne cuisine.


- page 3 de 74 -