Souvenez-vous la dernière que je vous ai donné des nouvelles concernant ma venue en Floride, je vous avais dit que je passais mon examen d'anglais le 19 juin.

Le TOEFL, alias Test Of English as a Foreign Language est reconnu par beaucoup d'entreprises, écoles, universités partout dans le monde.

J'ai passé la version informatique. Chaque candidat est installé en face d'un ordinateur avec clavier QWERTY et passe le test à son "rythme". Il y a certes un temps limité pour chaque partie mais si on a fini la partie en avance on a la possibilité soit de revoir ses réponses, soit de passer à la partie suivante.


Le TOEFL est un examen qui se base sur 4 compétences: il y a la compréhension écrite (Reading), la compréhension orale (Listening), la partie rédaction (Writing) et la partie conversation (Speaking).

Chaque partie vaut 30 points et les résultats du test sont donc sur 120 (oui, je sais, Spé Maths en terminale, et ça se voit ;-) )


Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus (et j'espère ne pas en avoir trop dit) car en passant le test on s'engage à ne rien dévoiler de celui-ci.

Soit dit en passant, je n'aurai jamais cru que les conditions pour passer ce test seraient aussi strictes.
Tout d'abord, le test dure environ 4h30 avec une pause de seulement 10 minutes au milieu.
Avant le test, vérification de l'identité (normale pour un test officiel), prise de photo avec une webcam (et bien sûr sans les lunettes pour moi, grrrr) et ensuite désignation d'un ordinateur sur lequel notre photo apparaît.
Mais, là où je trouve que c'est un peu abusé, pas le droit d'avoir des affaires persos (je ne m'attendais pas à garder mon sac à main non plus) même pas une bouteille d'eau, un paquet de mouchoirs ou un casse-croûte en cas d'hypoglycémie. Rien du tout. Seulement notre pièce d'identité et du papier de brouillon ainsi qu'un crayon fourni par le centre où l'on passe le test (mais attention vous devez rendre TOUTES vos feuilles de brouillon à la fin, sous peine d'annulation de votre test).


Enfin voilà. Sinon, je peux dire que je suis sortie du test lessivée. Quatre heures passées sur un ordinateur en étant très concentrée (donc en clignant très peu des yeux), j'avais l'impression d'avoir fait nuit blanche au niveau fatigue oculaire.
Et aussi l'impression d'avoir complètement raté, surtout la partie Speaking. Car parler un pseudo-anglais avec l'accent français quand on entend certains autres candidats parlés super bien, ça démoralise.
Et surtout moins d'une minute pour préparer la réponse à la question, c'est largement insuffisant pour moi, pas le temps de faire des phrases correctes au brouillon. C'est vraiment parler couramment qui est attendu.


Il y a quelques semaines j'ai eu les résultats.
Reading: 27
Listening: 24
Speaking: 15
Writing: 25

Total: 91/120

J'ai été agréablement surprise car je ne pensais pas l'avoir réussi autant, même si je pensais ne m'être pas trop mal débrouillée sur la partie Reading et Listening.
Et puis, j'ai eu pile la moyenne en Speaking. Par contre, quand on lit les commentaires, on voit bien que je ne maîtrise pas ;-)


Par contre, au TOEFL il n'y a pas d'échec ou de réussite: tout dépend du score que souhaite l'organisme pour lequel vous l'avez passé.

J'avais vu sur le site du Florida Board of Nursing qu'il était demandé d'avoir au moins 76. Mais je n'étais pas sûre donc j'attendais confirmation de leur part.


Et j'ai eu cette confirmation il y a une ou deux semaines puisqu'ils m'ont envoyés une lettre, non pas pour me dire que j'avais réussi, mais pour me dire que mon cas serait étudié début octobre.

Et oui, comme je le pensais, ils attendaient que j'ai validé mon épreuve d'anglais pour revenir sur le sujet de mon expérience en obstétrique (stages) qu'il me manque.

Donc voilà, prochaine étape le 7 octobre (c'est un bon chiffre pour moi ;-) ), où un comité va se réunir pour, je suppose, me dire si oui ou non je peux passer le diplôme sans rattraper le retard en obstétrique...

Ce genre de boulot étape par étape est plutôt frustrant.

Enfin, pour l'instant je laisse les choses suivre leur cours, même si je suis de plus en plus persuadée que je n'irai pas jusqu'au bout. Car passer le diplôme en Floride (qui doit coûter encore la peau des fesses) alors que le visa de Chéri se termine fin 2011, ce n'est peut-être pas une si bonne idée.

Surtout que je n'ai aucune idée des étapes qui vont encore suivre...


La suite en octobre...